Ivan Peev
Instagram
Artsper



Solo Exhibition “ La Dolce Vitale” - Exposition sur le thème du Covid qui se divise en 3 sous-thèmes : le manque de contacts humains, le manque de voyage et le manque de lieux culturels.  De chaque thème en découle une série de peintures ou d’installations. (Introduction en dessous) 

Le 17 mars 2020, plus d’un million de personnes quittent leur lieu de résidence pour
s’improviser un nouvel El Dorado. La vie sociale se déchire. Les rendez-vous se manquent,
les verres ne se boivent pas, les histoires ne commencent plus.
Dans les jours qui ont précédé la fermeture du tout, notre petit monde personnel s’est
peu à peu rétréci. La lenteur a gagné du terrain et nous avons dû nous improviser
combattant face à l’ennui.
Le COVID-19 a mis très clairement en évidence l’intérêt que portait une société pour sa
culture. Plus que les autres pays, la France, berceau des arts, a négligemment sacrifié -et
sans scrupules- son aspect culturel. L’évasion via les arts s’annule et les voyages aussi.
Les paysages fanent dans la réalité, explosent dans nos imaginaires. Nos expéditions
se déroulent dans notre tête : au gré de nos pensées.
Dans la Dolce Vitale, Ivan raconte le temps qui est passé sur nous cette année. À la fois
précis et caricatural, on y sent évidemment de la solitude, mais aussi une incroyable
difficulté à croire aux liens externes. Sans critique, avec franchise, il tente simplement
et à sa manière de retranscrire les bons et mauvais côtés de ce qui peut bien nous
entourer. La vie sociale, les lieux culturels et les vacances : voilà les terrains de jeux
qu’Ivan a choisi pour nous faire le compte-rendu d’une année invisible.

Texte par Matteo Veca

All rights to Ivan.P ©